A Angeot autrefois....

Retour au sommaire "Histoire et Patrimoine d'Angeot" 

 1911 : Recensement...
 

Le Recensement de 1911 dénombre 255 habitants à Angeot. 

Sous l'Ancien Régime, les recensements sont rares et à but fiscal : il s'agit des dénombrements de feux ( rôle de taille, de capitation…)

Les terriers et censiers recensent les chefs de famille (les tenanciers redevables du cens au seigneur). Il y a aussi  les rôles de guet, les Rôles de communaux

Après la Révolution, de nombreuses listes nominatives sont établies : listes de veuves et d'orphelins secourus, listes d'emprisonnés...

Les recensements tels qu'on les connaît aujourd'hui ont commencé en 1836. Leur contenu a varié mais ils sont devenus de plus en plus complets : Nom, prénoms, profession, lieu de naissance…

On peut les retrouver sur le site des Archives Départementales (archives.cg90) d'où cet extrait du recensement de 1911a été copié.

 

 L'agent recenseur commence son travail à l'entrée du village.

Il compte les maisons, à gauche et à droite, les ménages, les habitants…

Hippolyte Steullet, l'arriére grand-père de Bernard Steullet (et de Bernadette), est le 45 ème habitant comptabilisé depuis l'entrée du village, en venant de Lachapelle.

Il est né en 1876. Il travaille à la Brasserie Grisey de Lachapelle comme ouvrier brasseur.

Il n'a encore qu'un fils, Julien, né en 1901 (son deuxième fils, Bernard, est né en 1912).

Il vit dans cette maison à côté de l'église avec sa femme Nathalie, née en 1872, et les deux sœurs de cette dernière, Victoire qui est couturière (et patronne : elle a le droit d'avoir des apprenties), et Julie.

La maison précédente, la 11ème, est celle de Célestin Madru (le grand-père de Christiane et de Liliane). Il y habite avec sa deuxième épouse Léonie Prince.

En face, de l'autre côté de la route, il y a Alphonse Madru, qui n'est pas parent avec Célestin, sa femme Louise Fiétier et ses deux fils aînés Alphonse et Marcel (là, l'agent se trompe en écrivant "Marcelle" mais il précise qu'il s'agit d'un fils). Marie-Louise, qui aura 99 ans cette année, n'est pas encore née au moment du dénombrement. On ne précise pas que sa Maman, Louise, attend un enfant.

La 14ème maison c'est la maison curiale où habite l'Abbé Augustin Thévenot , né en 1853 à Buc.

C'est le dernier desservant qui a résidé à Angeot. Il est mort en 1928. Il habite à la Cure avec ses deux sœurs et l'une de ses nièces qui deviendra la grand-mère de Marc Blondé, le Maire de Larivière… Etc, etc…

Tous ces recensements, que l'on peut donc retrouver sur le site des Archives départementales,  représentent une mine d'informations sur notre village !

 Retour Haut de Page

Autonomie complète sur la conception de votre site Internet avec la solution Moduliti | Mentions Légales