A Angeot autrefois....

Retour au sommaire "Histoire et Patrimoine d'Angeot" 

Une Page de registre, riche en informations

Un acte de naissance permet de connaître une douzaine d’informations concernant l’enfant, son entourage et le village !

voir nos sources

Regardez par exemple cet acte de naissance, extrait d'un registre d’Etat Civil couvrant la période allant de 1873 à 1883

Nous sommes en 1875, Auguste Rouèche est le premier magistrat.

Pierre Charles Nicolas est le 9ème enfant qui naît cette année-là. C’est le fils légitime de Pierre Claude MADRU, fils de Pierre François, ancien maire, qui est le premier témoin.

 Les mentions marginales :

Décès. En application de l’ordonnance du 29 mars 1945, mention du décès est portée en marge de l’acte de naissance de l’intéressé.
Nicolas Madru est mort en 1952 à l’âge de 77 ans. C’est à Granvillars que l’on trouvera son acte de décès.

Mariage. Mention portée en marge des actes de naissance des époux depuis le 17 août 1897 (art. 76 du Code Civil).
En 1909, alors que Jean Baptiste Pétard était maire, la mention marginale nous signale son second mariage à St Hippolyte (lieu de résidence de l’épouse).

  Retour Haut de Page

Créer son site internet avec Moduliti | Mentions Légales