100iéme Anniversaire !

La salle communale d’Angeot était trop petite, ce mercredi 24 mars 2010 pour fêter le centième anniversaire de Camille Pétard. En présence de Yves Ackermann, Président du Conseil Général, Anne-Marie Forcinal, Vice-Présidente du Conseil Général et conseillère générale locale, et de nombreux Maires et Conseillers Municipaux, Michel Nardin, maire d’Angeot à remercier les amis et les différentes générations de la famille de Camille, d'avoir répondu à son invitation pour célébrer ensemble cet événement unique dans les anales de la commune.
Camille a profondément marqué la vie de notre commune puisqu'il en a été le maire sans interruption de 1945 jusqu'en 1983 et a été encore ensuite conseiller municipal pendant quelques années. Quelle carrière et quel dévouement au bien de la communauté ! Assurément notre village, tel qu'il est aujourd'hui, lui doit énormément puisque il a été l'un des artisans majeurs de son évolution au cours du XXème siècle. Une telle longévité de mandats, force le respect.


Dans son discours, Michel Nardin souligne que Camille Pétard a assumé ces charges avec dévouement et courage, avec assurance et une grande humanité. Avec comme marque de fabrique une mémoire impressionnante. Il n'y pas si longtemps il connaissait encore les dates de naissance de tous les habitants d'Angeot.
Dévouement et courage, il en avait déjà fait preuve pendant la guerre, en faisant acte de résistance : on se rappellera votre interception d'une lettre de dénonciation concernant des jeunes gens soupçonnés de préparer un attentat, lettre qui aurait pu faire beaucoup de dégâts parmi ceux qui se battaient contre l'occupant et surtout à cette affaire de la cache d'armes à la cure d'Angeot et à Pierre Jaminet, grande figure locale de l'époque. Ces armes provenaient d'un parachutage, malheureusement Pierre Jaminet fut arrêté par la Gestapo et Camille Pétard, avec d’autres camarades furent fortement inquiétés. Pierre Jaminet ne dénonça personne hormis lui-même. Il évita ainsi des représailles mais le paya de sa vie puisqu'il fut déporté et ne revint jamais des camps.
 
 

Rappelant alors son engagement et son militantisme, Michel Nardin rappelle que Camille fut dès 1934 membre du parti socialiste, de la SFIO à l'époque (section française de l'internationale ouvrière). En consultant son carnet d'adhérent on retrouve, avec émotion les noms de secrétaires nationaux, hommes politiques qui ont marqué la vie de notre nation au cours du XXème siècle, je pense entre autres à Paul Faure, Daniel Mayer, Guy Mollet et, plus prêt de nous bien entendu, François Mitterand. Là encore quelle longévité ! Quelle fidélité ! Quelles amitiés ! avec Michel Dreyfus-Schmidt, Raymond Forni, Anne-Marie Forcinal et sa famille, et tant d'autres.

 
   

« Camille vous avez traversé un siècle, le XXème, qui fut terrible avec ses 2 guerres mondiales dont la première que vous avez vécue enfant. Mais c'est aussi un siècle fascinant pour ses nombreux progrès techniques. Vous avez participé à l'avènement de tous ces progrès, à votre mesure, en tant qu'homme engagé, militant, avec votre dévouement, votre ténacité, votre fidélité. C'est cet artisan du progrès que je voudrais remercier, que j'ai l'honneur de remercier aujourd'hui. Très bon anniversaire Camille ! » disait Michel Nardin à la fin de son discours.



Agnès Hassenboehler, nièce de Camille, passionnée d’histoire locale a réalisé en son honneur un montage projeté à la fin des discours et apprécié par l’ensemble des participants.



Camille, quand a lui à profiter de la sono pour interpréter de façon magistrale quelques unes des chansons de son répertoire favoris sans omettre aucun couplets !  
cliquez sur l'album pour accéder aux photosCliquez pour voir l'album Photo de la Marche Populaire et
            Internationale 2009 à Angeot


Location de site Internet avec la solution Moduliti | Mentions Légales